Sélectionner une page
Toute histoire a une fin.

Dans le secteur IT le changement de job est très fréquent. Et quand on est Freelance encore plus. Peut importe la situation dans laquelle on se trouve, en bonne ou en mauvaise entente, annoncer un départ à son patron est toujours très délicat.

Quand on s’entend bien et que l’employeur est très content de notre travail, on sait que l’annonce lui fera de la peine.

Quand on s’entend mal on sait que l’annonce passera mal aussi car en fin de compte c’est une rupture et une rupture provoque toujours de la peine.

En tout cas ce qu’il faut garder à l’esprit c’est de toujours quitter son employeur en bonne entente et respect et ce quelque soit le contexte. « Le monde IT est infiniment petit »

Pour ce faire je dresse ici une liste de mauvaises pratiques à éviter lorsque l’on veut quitter son poste:

 

  • Ne pas peser le pour et le contre de son nouveau Job

Pesez le pour et le contre de votre nouveau job. Parfois les arguments semblent si attractifs mais dès qu’on commence à creuser un peu sur certains aspects on se rend compte que ce n’est pas si intéressant que ça. Tenez compte de plusieurs paramètres: Le trajet maison – travaille, les technologies utilisées, le projet en lui même…. En gros tenez compte de la valeur que peut vous apporter ce nouveau job en dehors du salaire. Et posez-vous la question si cette valeur aura un impact sur vous à court/moyen terme.

 

  • Critiquer son employeur/son client lors de l’annonce

A éviter absolument. Essayez toujours de partir en bon terme avec votre client ou employeur. Quelque soit la manière dont la rupture s’est déroulé, gardez cette sagesse de toujours rester professionnel et évitez de lui faire part d’une mauvaise critique avant de partir. Le monde de l’informatique est très petit et demain vous ne savez pas qui aura votre CV entre ses mains.

On dit souvent qu’on garde en tête la dernière image qu’on s’est faite d’une personne. Faites en sorte que cette image soit la meilleur que vous puissiez offrir avant de faire vos adieux.

 

  • Divulguer l’information à ses collègues avant son employeur/son client

Une pratique qui est, à tout les coups mal prise par votre employeur ou votre client, c’est de discuter de votre départ  à vos collègues avant même d’en lui en parler. Généralement votre employeur se sent mis à l’écart et cela génère chez lui un sentiment de mépris. S’il y a un moment où il faut respect la « chain of command” c’est bien celui là. Rien qu’en lui disant: « Vous êtes le premier à qui je l’annonce. Personne n’est au courant », sera considéré une marque de respect et atténuera la tension, s’il y en a une. En général lors d’une annonce comme celle là, y en a toujours un peu…

 

  • Divulguer trop d’informations sur son nouvel employeur/client.

Quelque soit la nouvelle opportunité que vous avez, aussi excitante soit-elle, gardez-vous de donner trop d’informations sur votre nouveau job. Surtout si vous n’avez pas encore signé votre nouveau contrat. Si on vous pose des questions donnez le minimum d’informations. Personne ne vous en voudra. Sinon vous prenez le risque de compromettre votre nouvelle mission. Je m’explique.

Il arrive dès fois que l’on soit informé négativement sur son future employeur. Dans ce genre de situation vous démarrez votre job avec un enthousiasme esquinté et le côté excitant de votre nouveau job n’a plus du tout le même goût et plus tard cela se fera sentir sur vos performances.

Gardez-vous de divulguer des informations sur votre nouvel employeur/client. Cela peut vous nuire dans votre future travail.

 

  • Ne pas demander de référence avant de partir

Beaucoup de personnes négligent le concept des références. Et pourtant elles représente des atouts considérables dans la construction de votre profil au fil du temps. Plus les gens parle de vous en bien plus vous améliorez votre image et plus vous évoluerez.

Faites toujours en sorte à ce qu’il y ait des gens qui puissent témoigner de votre sérieux, votre professionnalisme. Et n’attendez pas nécessairement un départ pour demander une recommandation sur LinkedIn. Choisissez le bon moment pour le faire (ex: après avoir délivré un projet ou après avoir accomplit une tâche avec succès…)

 

  • Cédez à une contre-proposition

Aussitôt que vous avez annoncé votre intention de partir. Il ne faut en aucun cas céder à une contre-proposition. Cela peut vous coûter très chère. En acceptant une contre-proposition vous démontrez que vous êtes faible et que l’on peut facilement vous rachetez. Un employeur ne peut pas se fier à quelqu’un de faible.

En acceptant une contre-proposition vous montrez que vous ne savez pas ce que vous voulez et donc un manque de confiance dans vos décisions. Une nouvelle image de vous sera construite et du coup, à la moindre boulette vous baisserez dans les sondages…Vous deviendrez de moins en moins crédible et risqueriez même de perdre votre job.

 

 

Et vous qu’en pensez-vous ?

Avez-vous d’autres pratiques à éviter quand on annonce un départ?